La construction bois n'est pas plus onéreuse

Pour lutter contre les idées reçues, voici une étude comparative

Le principe est de comparer les coûts de revient de 3 types de construction (Ossature bois, Bloc bétons et parpaing/brique) sur 3 types de maison individuel. 

Etude qui date d'Octobre 2015. Réaliser par la DREAL, le CERC et l'AROSH de POITOU-CHARENTE. 

3 typologies de bâtiment :

  • Habitat individuel plain-pied (environs 100 m²)

  • Habitat individuel R+1 (environs 120 m²)

  • Logement individuel accolé social (environs 85 m²)

Sur quoi porte l'étude : 

  • Basé sur les prix de revient des entreprises

  • Ne sont pas pris en comptes les frais généraux, les frais d'étude, les frais de chantier et la marge de l'entreprise

  • Les résultats sont présentés en indice de "base 100"

  • Zone La Rochelle (2HB), orientation sud.

  • Fenêtres en PVC (double et triple vitrage), Bardage en bois et enduit monocouche

Odoo image et bloc de texte

Un coût de revient globalement identique

2,1 % d'écart en faveur du parpaing en RT 2012.

2,6% d'écart en faveur du parpaing en passif.

Le passif engendre un surcoût de 13,6% / RT 2012


Le bois est plus économique en maison passive

3,8% d'écart en faveur du parpaing en RT 2012

1,2 % d'écart en faveur du BOIS en Passif

La passif entraine un surcoût de 8,7% / RT 2012

Odoo image et bloc de texte

Le bois est plus économique en maison passive

3,4 % d'écart en faveur du parpaing en RT 2012

1,4% d'écart en faveur du BOIS en passif

Le passif engendre un surcoût de 15,1% / RT 2012